vendredi 1 novembre 2013

Les fruits au petit-déjeuner ou le procès du gluten

Photo : Takaya


Comme tous les blogs, Les Petites Choses sont un chemin. Avec un point de départ, et, à défaut d'un point d'arrivée, du moins une direction. Qui peut d'ailleurs changer parce qu'à un moment donné, on sent qu'il faut bifurquer.

Ce blog est donc le chemin que l'on suit dans ma famille en fonction de mes recherches, découvertes, expérimentations. Il y a des grandes lignes qui, à mon avis, ne sont pas près de changer (l'abandon des produits laitiers ou le respect de l'équilibre acido-basique), et il y a des idées qui sont essayées, approuvées, puis finalement considérées comme des erreurs.
Je ne veux pas trop crier "fontaine ne je boirai pas de ton eau". Après n'avoir juré que par le pain au levain fait maison pendant des années, après avoir été convaincue de ses effets positifs sur la santé, j'ai cessé de le faire.
Pourquoi ?

En fait, il y a quelques semaines les mousses sont partis en classe verte plusieurs jours. Ça a été l'occasion pour moi de tenter, pour voir, l'expérience du "petit-déjeuner tout fruits". J'étais pourtant une adepte du petit-déjeuner protéiné, et j'en avais expliqué les bienfaits (à l'époque, pourtant il n'y a pas si longtemps). Je ne sais pas pourquoi dans ma tête, il fallait ab-so-lu-ment que le petit-déjeuner nous fasse "tenir jusqu'à midi"... Est-ce un crime de manger dans la matinée ? Pourquoi avais-je cette idée, comme si c'était mal, de manger dans la matinée ?
Toujours est-il que lorsque mes enfants étaient en train de faire qui du rafting, qui de la rando dans les belles montagnes de Nagano, j'en ai profité pour essayer de ne manger que des fruits au petit-dèj. Pour la science, si si, admirez le sacrifice, pour vous ;o)
Et très vite, j'ai été très satisfaite de ce petit-déjeuner. Et comme Takaya mangeait comme moi, on a honteusement laissé moisir le pain au kamut...

J'ai très rapidement ressenti des effets positifs de ce changement le matin. Je dormais mieux. Oui parce que j'avais l'habitude de me réveiller toutes les 2-3h pour aller aux toilettes. Comme c'était ainsi depuis toujours (et quand je dis toujours, je remonte à quand j'étais gamine), je trouvais normal de me réveiller 3, 4, 5 fois dans la nuit. Mais depuis que j'ai changé mon petit-déjeuner, ce qui revient à dire en fait depuis que je ne consomme plus de gluten (car je ne fais ni pâtes ni pizzas * et nous ne mangions du pain que le matin), je ne me réveille plus qu'une seule fois la nuit. Toujours pour la même raison, mais que voulez-vous, je n'ai pas une vessie de chameau tout-terrain.
Et ça, ça m'a renvoyé à l'expérience de ma maman qui a vu son sommeil se transformer lorsqu'elle a arrêté le gluten avant moi.
Coïncidence ? Pas sûr, car le gluten est un toxique qui engendre bien des maux, donc l'insomnie (ou le mauvais sommeil), cf. ici.

Les conséquences de la consommation du gluten sur notre comportement

Après avoir longtemps pensé que le cerveau gérait notre vie, notre comportement et ce que nous sommes, nous avons découvert l'existence d'un autre système nerveux : le système nerveux entérique. Il est réparti le long de notre tube digestif, et il est formé de 100 millions de cellules nerveuses, appelées... les neurones. On parle maintenant des intestins comme de notre "second cerveau".
Ce système nerveux entérique fonctionne de manière indépendante, mais se connecte au système nerveux central (le cerveau) via le nerf vague. On sait maintenant que plus de 90% de la communication entre les intestins et le cerveau via le nerf vague se fait dans le sens intestins --> cerveau. Et seulement 10% se fait dans l'autre sens. Cette donnée est essentielle pour bien comprendre l'importance qu'a l'état de notre intestin sur notre cerveau... sur notre humeur, nos émotions, notre comportement, sur finalement, ce que nous sommes...
À partir de là, il est facile de se rendre compte qu'un intestin surchargé de toxines influencera directement le cerveau, et que, donc, la plupart des maladies dites "psychiques" sont en fait des maladies digestives. Ou, comme le dit Irène Grosjean : que les maladies psychosomatiques sont en fait des maladies somatopsychiques.

Si l'on sait en plus que le système nerveux entérique (donc qui part de l'intestin) utilise comme neurotransmetteur la sérotonine, dite "hormone du bonheur, du bien-être" (plus de 80% de la sérotonine produite dans le corps est produite par l'intestin), alors on comprend que tout dysfonctionnement de l'intestin a une influence sur notre humeur et nos émotions.

Attention, je ne dis pas que l'intestin génère nos émotions. La vie, les circonstances, les expériences que nous vivons s'en chargent. Mais dans la gestion de ces émotions que nous vivons, ce n'est pas le cerveau qui est le plus impliqué, mais notre intestin. Et l'on peut vraiment dire que ce n'est pas notre cerveau qui nous gouverne, mais l'état de notre intestin.
C'est difficile à digérer -c'est le cas de le dire- mais nos fonctionnements psychiques sont déterminés non par notre beau cerveau, mais par l'état plus ou moins sain (et plutôt moins que plus) de nos intestins.

Par conséquent, pour en revenir au gluten, toute colle qui se déposerait sur les parois de l'intestin, qui l'étoufferait, et qui favoriserait le développement de levures et de bactéries pathogènes serait considérée comme un toxique. C'est bien le cas du gluten, dont le mot, d'ailleurs, vient du latin glus, glutis : colle.
Le gluten a donc une énorme influence sur notre système nerveux en le maintenant dans un état d'excitabilité permanente. Et c'est pour ça que j'ai commencé à moins me réveiller la nuit quand j'ai arrêté d'en consommer.

Les fruits au petit-déjeuner

J'en reviens donc à mon expérience de fruits le matin. La question qu'on se pose invariablement quand on commence est : comment vais-je tenir jusqu'à midi ?? La réponse s'impose vite d'elle-même : et d'abord, pourquoi dois-je "tenir jusqu'à midi" ? Après tout, quelques fruits secs ou quelques amandes dans une petite boîte, ou une banane ou une mandarine dans le sac, c'est interdit ? Que ce soit au travail ou à l'école, c'est interdit ???
Affaire réglée.

Ensuite, la question de l'index glycémique. Les fruits sont riches en sucre, le sucre fait monter la glycémie, donc on court à la fameuse crise d'hypoglycémique du milieu de matinée.
Eh bien non ! On peut éventuellement avoir faim, c'est possible (mais pas obligé croyez-moi si vous mangez 2 bananes, 1 kiwi, 1 mandarine, 1/2 poire, ou plus simplement 3 bananes et quelques grains de raisin), mais on ne fera pas de crise d'hypoglycémie **. Comme je l'expliquais à propos du sucre en général, le sucre des fruits est consommé dans son environnement normal, accompagné de tous les nutriments et des fibres naturellement présents dans les fruits qui permettent de réguler la glycémie. Donc pas de crise d'hypoglycémique avec un petit déjeuner composé de fruits.


En fait, pourquoi manger des fruits le matin plutôt qu'autre chose, y compris des protéines ? 

Parce que dans le processus d'élimination physiologique, le corps se débarrasse naturellement des toxines dans la seconde partie de la nuit et dans le début de la matinée. Or cette élimination ne peut se faire que si on ne la bloque pas. 

Et ce qui la bloque, c'est

  • la consommation de toxines supplémentaires (gluten, produits laitiers, sucre, protéines qui par définition sont acidifiantes donc produisent des toxines) + 
  • la consommation d'aliments qui nécessitent une grande énergie pour être digérés (on prend les mêmes et on recommence : gluten, produits laitiers, sucre, protéines).

Au lieu de cela, les fruits (crus !!!! Pas les compotes, encore moins les confitures !!!)

  • sont faciles à digérer donc ne prennent pas l'énergie dont a besoin le corps dans sa fonction d'élimination
  • apportent du sucre qui fournit cette énergie
  • sont alcalinisants donc aident à la détoxification

Alors, dans la pratique avec une vie active, ça donne quoi ?

Le matin nous petit-déjeunons donc avec des fruits. Le mieux est de se lever et de prendre un verre d'eau. Inutile de se noyer, on boit la quantité que l'on souhaite.
Ensuite, nous mangeons des fruits de saison : bananes, mikan (mandarines japonaises), kaki, pommes, poires, nashi (poires japonaises), kiwis... Je laisse les enfants choisir les fruits qu'ils préfèrent, faisant confiance à leur instinct. C'est ainsi qu'Eugénie est plus attirée vers les fruits acides comme les mikan et les kiwis, et que Mathurin est capable de manger 3 bananes, fruits plus doux. S'ils les choisissent, c'est qu'ils ressentent leurs propres besoins et les respectent. Takaya va également plus vers les bananes.
En boisson, je prends personnellement une infusion (je ne bois plus de thé depuis longtemps, c'est acidifiant), et les enfants boivent soit de la soupe au miso, soit du bouillon de légumes que je prépare en concentré. Ça avait été une vraie trouvaille, ce bouillon, tellement pratique à utiliser, rapide à préparer, et très alcalinisant : la recette est ici.
Ensuite, les enfants partent à l'école avec des noix (amandes, noix de cajou etc), ou des graines, ou des fruits secs. Mathurin a également des bananes et des pommes à disposition dans sa classe. Moi, j'emporte plutôt des graines de courge au bureau, et quand je suis à la maison, je prends un fruit. Takaya n'éprouve pas le besoin de manger dans la matinée.
Les jours de vacances ou de weekend, les mousses mangent des carottes : quand ils ont faim, ils se prennent une carotte, qu'ils brossent sous le robinet et mangent sans la peler (elles sont bio). Ils adorent ça ! Ça croque, c'est facile, et ils gèrent eux-mêmes : pas de permission à demander ni d'aide à la préparation.

C'est donc très facilement gérable.
Et les résultats sont rapides : plus de vitalité, meilleure gestion des émotions, meilleur sommeil dans mon cas.

Si vous essayez, ne le faites pas une fois de temps en temps, mais sur une durée continue. Observez, écoutez-vous. Réapprenez à ressentir ce qui se passe dans votre corps. Surveillez vos émotions, ou plutôt la manière dont vous réagissez lors d'une intense émotion.
Je doute que vous fassiez marche arrière après cela...

Caroline

* Et je ne fais plus de pâtisserie, même si vous pouvez trouver des recettes sur ce blog. La vie est un chemin, Les Petites Choses sont un chemin, on avance, on progresse.
** Je ne me prononce pas pour ce qui est du diabète. Je ne connais pas du tout le sujet alors je me garderais bien d'en parler.

Pour aller plus loin :
- une vidéo ici
- un article

38 commentaires :

Flo a dit…

Si tu lis bien l'anglais, ceci t'intéressera aussi : http://www.greenmedinfo.com/blog/grain-damages-human-brain ...
Où l'on en revient à la diabolisation du gluten...
Nous y avons volontairement exposé Héloïse pour les analyses qu'elle a du faire faire lundi dernier : nous l'avons vue s'intoxiquer à vue d'oeil, c'était flagrant, et effrayant...
Je suis mon chemin, mon levain déshydraté il y a 3 ans a été réhydraté il y a 6 mois et... jeté il y a peu (mais j'espère trouver le temps de nourrir un levain sans gluten...).
Pas de petit-déj de fruits chez nous, c'est hors de prix car nous n'avons pas d'approvisionnement à moins de 25 kms et ne pouvons stocker pour une semaine, et puis notre budget est trop serré avec mon seul revenu qui est ce qu'il est. Mais du fruit frais avec les supports comme mes récentes petites crêpes, que j'aime manger avec de la purée d'amandes et un peu de miel liquide...
Chacun avance à sa façon, à son rythme... Et c'est bien !
Bises à vous tous,
Flo

Caroline Despetiteschoses a dit…

Wow... édifiant cet article... Il ne fait que conforter ce que je pense désormais : le gluten est un véritable poison.
Oui le problème des fruits frais, c'est l'approvisionnement. Heureusement que je peux le faire tous les 2 jours. Pis ça pèse lourd dans le panier de mon petit vélo !
Chacun avance, comme tu dis, à sa façon. L'essentiel, c'est de ne pas garder les yeux fermés !
Bises Flo.

Flo a dit…

En complément à la trop longue réponse que je t'ai faite sous ce billet, que je t'ai finalement envoyée par mail, cet article que je viens de lire : http://www.mindbodygreen.com/0-11515/why-alternative-medicine-just-isnt-enough-sometimes.html
Le gluten est un poison naturel, oui, mais il n'est que ce qu'il est. Prendre soin de soi est complexe. Ton cheminement le démontre bien, d'ailleurs, tu regardes dans plusieurs directions et intègres plusieurs données, mettant l'accent sur l'acidose notamment.
Bises !

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci pour ce nouveau lien Flo. Jusqu'ici, je n'ai rencontré qu'un seul médecin, un ORL, qui ne m'ait pas regardée avec condescendance quand j'ai osé dire le protocole de remèdes naturels que je suivais. Pour tous les autres, je ressentais ce gentil sourire méprisant d'être supérieur à moi, je me sentais prise en faute. Alors oui, la médecine conventionnelle peut être d'un grand secours en cas d'urgence et de maladie aigüe, mais que les médecins ne nous considèrent pas comme des attardés mentaux... Ou alors je suis toujours tombée sur les mauvais médecins.
Pour en revenir au gluten, il y a un lien avec l'acidose puisque les céréales sont acidifiantes. De plus, la consommation de gluten produit énormément de toxines, qui elles-mêmes augmentent l'acidose.
Mais le gluten n'est pas la seule source d'acidose, c'est vrai, ce qui complexifie la chose effectivement...

Flo a dit…

Oh que je vois bien quel genre de médecin tu as en tête... :(
Notre généraliste depuis 4 ans est, heureusement pour nous, un médecin génial, qui me demande comment je soigne mes filles avant de me proposer tout soin, et qui généralement trouve que ce que je fais (HE, compléments, exclusions alimentaires) est impec. Ca change tout par rapport aux médecins d'avant ! C'est à lui qui je dépose le fruit de mes recherches pour Héloïse, et il est preneur de tout cela avec humilité mais en même temps c'est 100% clair entre nous que c'est lui le médecin et que je ne le suis pas du tout.
J'ai réfléchi à nos échanges autour du gluten hier, forcément. J'ai vraiment du mal à adopter une position tranchée, mes recherches me menant vers des informations contradictoires et n'étant pas moi-même scientifique. Concrètement, le gluten est (re)sorti de notre alimentation et on s'en porte mieux, c'est juste dingue... Mais scientifiquement, je ne peux faire autre chose [pour le moment, faut d'avoir assez de temps à consacrer à ces problématiques qui pourtant me passionnent, tu le sais] que relayer les infos que je trouve, pas opter pour "un camp", tu vois ? Ca m'énerve moi-même, hein, de ne pas être plus tranchée, ça ralentit mon cheminement, c'est clair.
Je dois aussi creuser du côté de l'acidose, déjà relire attentivement tous tes billets (j'adore ton blog, merci encore de l'avoir créé !), mais le temps me manque... d'ailleurs ciao, le boulot m'appelle... Bises !

Naltya a dit…

Bonsoir,

Je découvre votre blog avec ce message et je me demande si vous connaissez le régime paléo. Peut-être que vous pourriez en bénéficier et cela correspond il me semble à la démarche que vous suivez déjà. Certains sites français en parlent mais à mon avis, le mieux est le site de Mark Sisson si vous lisez l'anglais et que cela vous intéresse.
Cordialement

Caroline Despetiteschoses a dit…

Ce medecin, garde-le précieusement Flo ! Et demande-lui s'il a des collègues dans mon coin ;o)
Toujours sur le gluten : je ne suis pas non plus scientifique. Et c'est justement ce qui m'aide... On a trop perdu notre instinct, notre ressenti naturel, il faut toujours fabriquer, élaborer, décortiquer pour comprendre. Alors que c'est si simple de prendre les choses comme elles sont (ex en alimentation : les fruits n'ont besoin d'aucune préparation, même pas de "culture", ils poussent tous seuls, vs. les céréales qui ont besoin d'être cultivées, puis d'être soit moulues, soit trempées, cuites, apprêtées). Je ne suis pas vraiment pour un "back to the trees" mais pour un "back to simplicity", oui...
C'est vrai que malgré tout, j'aime bien comprendre. Et quand j'ai compris l'équilibre acido-basique, ça a fait tilt dans ma tête, comme une évidence. C'est corrélé à tellement de choses.
Quant au blog, merci à toi de m'avoir poussée à l'ouvrir, tu es une sorte de marraine !

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Naltya,
Je connais un peu le régime paléo mais il me semble que la viande est incluse, ce qui n'entre pas dans notre conscience alimentaire familiale.
Je retiens le nom de Mark Sisson et j'irai lire son site très vite, merci pour l'info !

Naltya a dit…

Désolée, j'avais lu "protéines" et j'en avais conclu un peu hâtivement qu'il s'agissait de viande... Je sais que certains pratiquent un régime paléo végétarien mais ça rend les choses beaucoup plus difficiles en effet ! Sur le site de Mark Sisson sont abordés d'autres sujets comme le sommeil qui sont à mon avis intéressants quelle que soit l'approche. En tout cas, merci pour votre site que je consulterai à nouveau (je vais tenter très vite le bouillon de légumes) et pour votre réponse rapide !

Caroline Despetiteschoses a dit…

Je suis effectivement allée consulter le blog de Sisson, et il aborde pas mal de sujets intéressants, merci pour le partage, j'y retournerai !

Flo a dit…

J'ai du mal quant à moi à me défaire de mon biais pro de chercheur, quoiqu'en sciences humaines, et de mon éducation, qui ne laissent pas des masses de place à l'instinct et au naturel ! Mais ça vient, ça vient... Je crois être prête à sauter le pas...
La marraine est très fière de son filleul ;D

Caroline Despetiteschoses a dit…

Tu sais, j'aime aussi comprendre. Mais souvent, c'est APRES une expérience (fortuite ou pas), une intuition... Et puis Mathurin me guide pas mal à sa manière, et chez lui, c'est tout sauf scientifique, enfin tu vois quoi !

Anonyme a dit…

Bonsoir,

Je découvre ce blog et il y a pleins d'articles intéressants, merci :)
Pour ce qui est du petit-déjeuner j'ai moi aussi erré :

Avant (> 2 ans) : lait et gluten à volonté, agrémenté de pâte à tartiner aux noisettes ^^

Après : pseudo crème Budwig cru. Dans mon cas je mixais dans un moulin à café 4 cs de sarrasin, j'y ajoutais 1 cs de cannelle (pour le gout), un peu d'eau, une banane et un fruit de saison en petits morceaux. Pas mal du tout pour la transition, avec pour objectif de "tenir jusqu'à midi".
J'ai aussi fait au tout début une version flocon de céréales bio avec lait végétal.

Pour le moment : je mange rarement le matin, et je suis désormais beaucoup plus efficace la matinée.

Et en pratique je mange peu le midi (en général une grande salade de légumes cru). Le soir je fais un repas plus copieux (mais raisonnable) en me gardant 4-5 heures entre la fin du repas et le couché.
Le concept des 3 repas par jour n'est fondé sur rien :( chacun doit trouver son équilibre.

Cordialement

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci pour ce témoignage. Oui, le matin nous surchargeons notre estomac pour "tenir jusqu'à midi". Idée totalement anti-physiologique, puisqu'on est alors en phase d'élimination.
Et comme vous dites, le concept des 3 repas par jour n'est fondé sur rien du tout. Il ne s'agirait pas non plus de grignoter toute la journée, mais d'écouter ses besoins. Pas facile dans la vie moderne qui nous dicte de faux besoins associés à des horaires artificiels...

Anonyme a dit…

Hello Caroline,
Et merci pour ce blog tres interessant. Pour ma part, j'ai pas mal tatonne en matiere d'alimentation et mon petit-dej comprend maintenant des flocons d'avoine sans gluten + du lait d'amande. J'y ajoute souvent des fruits (bananes et fruits de saison) + des graines. Plus de the pour moi mais seulement des tisanes et je complete par des fruits en matinee si j'ai un petit creux. En fait je fonctionne avec 5 repas par jour et je m'en porte bien mieux. Florence, UK

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci Florence pour ton message !
Plus de thé pour toi dis-tu... au Royaume Uni, c'est un crime de lèse-majesté ;o)

Anonyme a dit…

Bonsoir Caroline,
Oui plus de the ni de muffins, scones et autres delices britanniques... j'ai essaye de ne manger que des fruits ce matin comme tu l'as recommande et ca marche! Absolument pas de creux en matinee (j'avais prevu des amandes et une banane au cas ou...). Je recommence des demain. J'ai egalement essaye la recette du gouter pommes + beurre d'amandes, absolument delicieux et consistant. Merci pour ces brillantes idees! Florence UK.

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Florence,
Takaya mon mari a couru 10 kilomètre dimanche matin avec seulement des fruits dans le ventre, donc, oui, c'est "consistant". Mais il en mange plus en quantité que moi. Je suis rassasiée plus vite, mais j'aime bien avoir ma poignée d'amandes ou de graines de courge dans la matinée. Il n'en a pas besoin. Chacun ses besoins, du moment qu'on y répond par des aliments physiologiques...

Cécile a dit…

Il y a quelques semaines, j'ai composé un petit-déjeuner de fruits et j'ai trouvé cela savoureux. En faisant une recherche, j'ai découvert ton blog, cela m'a décidé à continuer les fruits le matin, je trouve cela délicieux et très digeste...je ne peux plus m'en passer !
Et du coup, ma consommation de pain a fortement chuté. Je suis motivée , car ayant quelques petits soucis de santé, c'est une piste intéressante...et avec une alimentation riche en saveurs et couleurs, les papilles sont satisfaites !

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci pour ce témoignage Cécile,
J'espère que les fruits te feront retrouver la santé !

TheAmazeer a dit…

bonjour , ton blog est genial si vous souhaitez creuser plus en avant la question de la santé et de l alimentation allez sur vivrecru.org des centaines de videos explicatives du condensé d information que vous trouvez déja ici !
les aliments cuits empechent le corps de se nettoyer sur le long terme, et appauvrissent le biote intestinal d ou acidose et congestions donc maladie physiques et psychiques !!

http://vivrecru.org/

Caroline Despetiteschoses a dit…

The Amazeer,
D'accord avec tout ce que tu dis !

PIerre a dit…

Caroline,

Bravo et merci pour tous vos articles, je reviens régulièrement pour les lire les uns après les autres.

J'ai déplacé ma kombucha ( qui se trouvait près de la poubelle de cuisine ) et les moisissures ne sont pas ré apparues !

Suivant un régime anti cholestérol, je consomme du fromage le matin, je limite le pain sans gluten à 50 grammes et je dois me passer de sucre; je remplace donc le fruit par des graines germées... et cela fonctionne très bien ...

Je consomme le fromage frais ( le moins acidifiant ) et je compense en réduisant ma consommation de viande ( 150 à 300 gr/semaine )

Soit dit en passant, je n'avais jamais pensé emporter des graines comme en cas ! merci pour l'idée !

@+

Pierre

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Pierre,
Je ne connais pas le régime anti cholestérol : pourquoi ne pouvez-vous pas manger de fruits ?
Cela dit, oui, les graines en en-cas c'est pratique et nourrissant !
Bonne journée

Pierre a dit…

Bonjour Caroline,

Je ne peux pas manger de fruit(s) le matin car ce repas doit être riche en graisse, contenir du fromage ( qui inhibe la production de cholestérol ) et le pain ou les glucides ne peuvent dépasser la moitié du poids du fromage.

Cette méthode appelée chrono nutrition a été développée par le docteur DELABOS.

Si tu le souhaites, tu trouveras une multitude de détails sur le forum qui y est consacré : http://www.sante-chrno.fr

amitiés

Pierre

Pierre a dit…

Caroline,

Ce régime s'adresse aux personnes désireuses de perdre du poids, mais aussi aux diabétiques et aux personnes souhaitant maitriser leur taux de cholestérol sans prise de médicaments.

En ce qui me concerne, cela fonctionne bien pour le poids et pour le cholestérol.

@+

Pierre

Caroline Despetiteschoses a dit…

Pierre,
Ce régime me semble entretenir l'acidose non ? Et ma compréhension des choses est que les organes submergés par l'acidose ne peuvent pas fonctionner normalement, d'où les nombreux troubles de la santé.
Mais je n'ai en fait jamais étudié le diabète à fond, donc je ne veux pas me prononcer.
Bonne journée !

Pierre a dit…

Bonsoir Caroline,

Oui tu as raison, toutefois, j'attire ton attention sur les effets pervers des médications qui sont prescrites pour la réduction du cholestérol léger (LDL)

Le malheureux qui a absorbé des statines ( entre autre acidifiantes mais aussi perturbant la chimie de la cellule) a le choix entre continuer, quitte à subir des douleurs musculaires et articulaires, voire mettre en péril le muscle cardiaque ! ou s'orienter vers une ( ou plusieurs ) solution(s) "naturelles "

Je ne plaide pas pour ou contre... j'ai choisi une voie naturelle qui s'est avérée bonne .. Lors de mon analyse sanguine/urine début de cette année, le pH de la seconde urine du matin était à 6,5 .... pas de quoi sauter fébrilement sur les alcalins ? !

Comment ai je adapté le régime chrono ?

1- je consomme à 99% du fromage frais de chèvre ( indice PRAL le plus faible )
2- J'ai compensé en réduisant ma consommation de viande à moins de 200 g/semaine , principalement de la viande blanche
3- aucune charcuterie
4- cure trimestrielle d'argile ou d'eau d'argile
5- J'ai remplacé le yogourt par le kéfir ( fait maison, cocktail de lait de soja et de lait de chèvre )
6- Le soir, légumes à gogo pas de féculent, peu ou pas de protéine
7- J'ai remplacé le fruit du matin par 15 grammes ( poids sec ) de graines germées
8- ma consommation de pain sans gluten est limitée à 50 gr/jour
9- Je jeûne (30 heures, hydrique ) un jour par mois, et jeûne intermittent plusieurs fois par mois
10 - ayant limité la consommation de viande, je vais chercher le fer assimilable dans les algues consommées au petit déjeuner

Le cholestérol n'étant pas uniquement géré par le foie, je prends soin de mon intestin:

- pratiquement pas de gluten ( disparition d'une douleur articulaire )
- consommation de pro biotiques faits maison , kéfir, kombucha, légumes lacto fermentés
- exercices de fitness et de yoga massant les viscères, en particulier le foie et le pancréas ( Crunch poulie haute, obliques )

Encore mille fois merci pour ton site et tes avis, j'y reviens souvent... maintenant, je fais tremper mes amandes ! .. et je pense au pain paléo !

@+

Pierre

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Pierre,
Je suis bien d'accord : il vaut mieux se soigner via son assiette que par des médicaments !!
Je me permets juste une remarque concernant le pH de l'urine : je ne suis pas sûre que ce soit un bon indicateur (personnellement). Une urine acide peut montrer qu'elle élimine bien les acides, OU que le corps est trop acide (qu'il en reste encore beaucoup dedans). Une urine alcaline peut être la preuve qu'il y a peu de toxines à éliminer, OU que le système éliminatif ne filtre rien et que le corps garde toutes ses toxines à l'intérieur (donc qu'il faut travailler sur l'émonctoire qu'est le rein).
Je ne dis pas ça pour te décourager, mais juste pour que tu ne passes pas - éventuellement - à côté d'une vérification de tes émonctoires.
C'est dans l'échange (dans les 2 sens) qu'on découvre de nouvelles choses !

Pierre Hance a dit…

Bonjour Caroline,

Je vais re vérifier, mais je pense être acide au matin et virer à l'alcalin l'après midi, ce que j'interprète comme une filtration correcte des déchets métabolisés la nuit suivie d'une excrétion du corps devenu alcalin.

Je n'ai pas d'autre moyen de contrôler globalement ! si tu en as , je suis preneur !

@+

Pierre

Pierre Hance a dit…

Bonjour Caroline,

Aurais tu un livre de référence à me conseiller en matière d'équilibre acide-base ?

d'avance merci

@+

Pierre

Caroline Despetiteschoses a dit…

Pierre, en matière de littérature sur l'équilibre acido-basique, il y a Christopher Vasey qui a pas mal écrit et qui est à mon sens la référence.
Belle journée !

Pierre Hance a dit…

Merci Caroline
@+

Pierre

Lyjazz a dit…

Et bien j'ai suivi le même cheminement et cela fait plusieurs années que je ne mange que des fruits au petit déjeuner.
Même... je peux me passer de manger et boire seulement -eau ou infusion- pendant quelques heures avant de manger des fruits, plutôt vers 11h-12h.
Par contre, dans les cas où je dois fournir un effort physique important (je pratique l'escalade), je me prépare un Miam ô fruits (recette de France Guillain), qui est facilement transportable et nourrit très bien pour plusieurs heures.
Et c'est flagrant : après le repas pendant une journée d'escalade mes compagnons qui mangent pain et charcuteries ou fromage ont du mal à se remettre à grimper, alors que tout va bien pour moi, je ne me sens pas lourde.
Merci de dire clairement vos conclusions, qui viennent corroborer les miennes !
Et le gluten : ben je l'élimine ! je suis en phase de test de pains sans gluten maison.

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci pour ce témoignage, Lyjazz !

MyBass a dit…

Bonsoir! J'aurais besoin d'une lumières, si jamais vous pouvez... Je pratique l'alimentation bio, sans produits laitiers de vache ni gluten depuis des années. Je consulte régulièrement une naturopathe qui est super. Néanmoins, ça m'arrive de recraquer sur du pain, ou du comté... enfin bref. J'ai été moins restrictives ces derniers temps, aussi un peu par ras le bol de tout surveiller, et parce que j'aime ça. Néanmoins, depuis qqs mois, j'ai des espèces de petites irritations autour des yeux (donc le foie est impliqué). Il m'a semblé que c'était du aux produits laitiers... j'ai totalement arrêté pendant 3 semaines, les symptômes ont diminué, puis repris, et le lendemain c'était fatal. Irritations au coin de l'oeil droit (comme une crevasse, donc peau sèche), et les yeux qui brulaient (pour ce dernier symptome, c'était la première fois. Je me suis dit "c'est ton corps qui te hurle: OUI!! C'est çaaa!"). Donc je fais très gaffe. Néanmoins, ayant lu que l'avoine pouvait être tolérée, je me suis fait cet après midi un pain-pudding sucré avec des flocons d'avoine et de grand épeautre. Et là, qqs heures après, j'ai cette crevasse au coin de l'oeil droit qui s'est bien réveillée... Alors que je n'ai pas consommé de produit laitier depuis plusieurs jours. Pensez vous que cela puisse être le gluten qui me procure ça? Peut-être que lors de mon test d'il y a 2 mois, j'ai pas fait attention, et associé produit laitier + gluten, et qu'en fait, ce dernier est aussi responsable... en tout cas, ma naturopathe m'a dit que le foie galérait un peu (iridiologie) alors que je suis quand même du genre à faire attention... sans compter le psyllium, la chlorella, les bains dérivatifs... Merci pour votre retour si jamais ça vous parle! Cordialement. Maryse.

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Maryse,
Ce que je peux dire, c'est que quand ça pique, gratte, brûle, quand c'est rouge ou quand c'est sec, tout ça au niveau de la peau : c'est une acidose localisé. Des acides qui rongent les tissus.
Le pudding avoine + sucre = acidifiant. Si tu as déjà une faiblesse à cet endroit près de l'œil, le trop plein d'acides va directement aller se loger ici.
TOUTES les céréales sont acidifiantes, pas seulement celles qui contiennent du gluten.
Ça pourrait être une piste de les supprimer pendant 2 semaines, de supprimer le sucre (sauf celui des fruits), et de tout miser sur les alcalinisants ? Tout en drainant le foie avec des plantes adaptées puisqu'il semble impliqué.
J'espère que ça va vite s'améliorer, bon courage !

Maryse Gattegno a dit…

Ok, merci pour ce retour! oui, ma naturopathe m'a détecté un légère acidose, avec le foie qui ne gère pas trop bien en ce moment. J'attends le complément que j'ai commandé... Vais faire gaffe aux céréales. Encore infiniment merci pour tous ces bons conseils et le temps passé à élaborer un blog aussi complet et sympa à lire!