lundi 14 avril 2014

L'intérêt des jus de légumes frais

Il y a quelques semaines, je me suis enfin décidée : oui, j'allais acquérir un extracteur de jus.
J'ai mis des mois à peser le pour et le contre, et pendant des mois il y eut plus de contre que de pour. Mais une fois que j'ai eu bien compris ce qu'était un jus frais et à quoi il servait, j'ai senti que les jus allaient devenir une part importante de notre alimentation. Pas à la place de, mais en plus. Je vous explique.

(photo : Mathurin)


Quand un aliment entre dans notre corps, que se passe-t-il ? Il est digéré. En quoi consiste cette digestion ? En un travail de séparation entre les éléments qui vont être gardés en vue de l'assimilation, et ceux qui seront rejetés car dépourvus d'intérêt nutritionnel (quand ce n'est pas carrément "totalement toxiques" mais ce n'est pas la question aujourd'hui).
Autrement dit, notre digestion consiste à séparer les fibres (non assimilables) des nutriments (ce qui nourrit les cellules). Or la digestion est une fonction normale de l'organisme qui varie selon les individus. Certains digèrent très bien, et pour d'autres c'est plus laborieux. Pour ceux chez qui c'est plus laborieux, le résultat de leur travail digestif est très pauvre : la séparation de ce qui est assimilable et de ce qui ne l'est pas est mal faite, et dans de nombreux cas, seuls 10 à 20% des nutriments sont assimilés (c'est peu !!). Quand on parle de carences alimentaires, il vaudrait mieux travailler avant tout la fonction d'assimilation avant d'absorber des compléments alimentaires...

(photo : Mathurin)

Qui sont-ils, ceux-là qui "digèrent mal" ? On pense bien sûr aux personnes malades, aux personnes âgées, aux personnes affaiblies... Mais je crois bien que globalement, il s'agit de nous tous. Nous tous qui sommes en état de sous-vitalité par rapport à ce que nous pourrions expérimenter si nous avions un régime totalement physiologique, en accord total avec notre nature. Et je suis persuadée que nous avons tous une fonction assimilative très limitée par rapport à ce qu'elle devrait être. Oh ce ne sont pas les quantités d'aliments que nous consommons qui font défaut : pour consommer, nous consommons ! Sur le plan calorique, nous avons notre dose ! Mais là où le bât blesse c'est sur l'assimilation des micro nutriments, à cause de notre système digestif dégénéré par la consommation de toxiques (gluten, produits laitiers, sucre raffiné, excitants, additifs, protéines animales en masse).
Conséquence : on a beau absorber de grandes quantités de nourriture dense en calories, on assimile mal les nutriments, et on est en carence. De fer, de magnesium, de telle vitamine, de tel minéral...

Le remède, il existe ! Je ne parle pas des compléments alimentaires qui sont vendus dans le commerce... Je parle des jus de légumes frais !

L'extracteur de jus joue le rôle de notre digestion (du moins celle qui devrait avoir lieu) : il sépare les nutriments contenus dans l'eau des aliments et les fibres.
Ainsi, quand on boit un jus frais, on n'a besoin d'aucun travail digestif. Les nutriments passent directement et à 100% d'assimilation dans le sang, lequel va les porter aux cellules, qui sont ainsi nourries et peuvent fonctionner correctement.

(photo : Takaya)

Bref, les jus de légumes frais sont à mon avis LA réponse à tous les problèmes d'assimilation digestive. Plus particulièrement, je pense que les jus de légumes frais sont vraiment l'idéal pour :

  • Les enfants en croissance : apport massif de minéraux directement assimilables pour construire leurs tissus.
  • Les personnes âgées : quand manger devient un peu difficile, lent, quand la digestion ne se fait plus correctement, les jus vont nourrir ces organismes en manque de vitalité.
  • Les personnes qui ont des intestins enflammés (colite, maladie de Crohn, diarrhées/constipation, syndrome de l'intestin irritable, candida albicans...) : avec les jus, on ne sollicite pas la muqueuse intestinale, qui profite de ce repos pour se régénérer.
  • Toute forme de carence : s'il y a carence, c'est parce que la digestion ne peut pas faire son travail correctement. Dans ce cas, les jus (nourriture "prédigérée" dans la mesure où le travail de séparation des nutriments et des fibres est déjà fait) permettent une nutrition directe, rapide, et sans perte.

Vous l'avez remarqué, je ne parle pas des jus de fruits. Mon avis est que les fruits contiennent essentiellement des fibres solubles faciles à digérer. De plus, le sucre des fruits, une merveille pour nos petites cellules, gagne à rester dans son environnement naturel, à savoir accompagné des fibres (pour éviter un pic de glycémie). Enfin, au Japon, les fruits sont tellement chers que j'aime mieux les consommer dans leur intégralité !
Je ne dis pas que je ne glisse pas une pomme par-ci par-là, mais de plus en plus rarement. Je le faisais au début, pour adoucir le goût des jus de légumes auquel nous n'étions pas encore habitués, mais je ne fais plus trop.
Je fais donc essentiellement du jus de carotte, légume facile à trouver en bio ici et pas cher. La carotte est un concentré de minéraux biodisponibles pour l'organisme, un baume pour les intestins d'Eugénie (intolérante au gluten : elle a donc du boulot pour régénérer sa muqueuse intestinale, ça ne se fait pas en quelques semaines avec juste l'arrêt du gluten), un formidable nettoyant hépatique... et une bombe en vitamines et en vitalité !
Carottes, céleri, épinards, daikon, chou, betterave, c'est principalement ce que je passe en jus. J'y mets toujours du gingembre, très souvent du citron, et nous buvons nos jus tous les jours.

Je ne regrette pas du tout notre investissement. Oubliées, mes hésitations ! Certes on met de la matière à la poubelle (au compost pour ceux qui ont un composteur), mais il faut comprendre que de toute manière cette matière finit... dans les toilettes. On n'en tire rien.
(Sauf de la pulpe de carotte, que l'on peut réintégrer dans des recettes. Je le fais souvent et je vous en parlerai un autre jour.)
Évidemment, cela ne nous empêche pas de manger normalement nos légumes. Rien n'a changé dans nos quantités au moment des repas : les jus viennent s'ajouter à notre alimentation et nous les consommons à jeun autant que possible, afin de bénéficier au maximum de l'effet "zéro digestion = nutrition totale et rapide". Je ne rejette pas du tout l'effet des fibres consommées dans les légumes entiers, au contraire nous en avons besoin, c'est même indispensable, mais je le redis : les jus viennent en plus de nos repas normaux.

Pour aller plus loin, je vous recommande vivement les liens suivants :
Et je ne peux que vous souhaiter de découvrir les jus frais de légumes au plus vite !

Caroline

4 commentaires :

Anonyme a dit…

Moi aussi j'hésite mais le prix de l'extracteur me fait peur. Quelle marque avait vous achetée ? Merci. Chantal

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Chantal, j'ai un Omega 8004. J'en suis vraiment contente, il fonctionne plusieurs fois par jour, tous les jours.
Si c'est juste pour des jus de fruits pour se faire plaisir, alors c'est un gadget d'après moi. Mais si c'est pour des jus de légumes et si on raisonne en termes d'assimilation des nutriments, alors là ça devient un outil indispensable. Toujours selon moi ;o)

Anonyme a dit…

Bonjour Caroline,

Dans tes liens, tu ne cites pas Thierry Casasnovas et le site Vivrecru, ou l'association Régénère, en France.
Tous sont hautement communicatifs et vont peut-être faire basculer la masse critique !

Ton blog est superbe. Je le découvre ce matin. A bientôt.
Florence

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bien sûr Florence, tu as raison de mentionner VivreCru et Régénère, ça manquait !
Et merci pour tes encouragements.
Bon jus !