mardi 27 mai 2014

Soigner une plaie avec de l'argile verte

Beaucoup de choses ont déjà été dites sur l'argile verte et il est très facile de trouver des informations sur le sujet.
Aujourd'hui, je ne vais donc pas vous faire un laïus sur ce remède mais je vais laisser les photos parler de son efficacité en usage externe.
Attention, c'est un peu gore ;o)


Je ne sais pas comment fait Mathurin mais il se blesse tout le temps au genou. Du coup, tous ses pantalons sont déchirés aux genoux et j'ai cessé de chercher à recoudre, à repriser, à renforcer - de toute façon je suis nulle en couture hihihi !

Donc, un vendredi après l'école il est allé jouer au foot au parc. Il faisait très beau, et tout à coup est tombée une belle averse qui n'a pas duré. Mais le sol est devenu glissant, et c'est comme ça qu'il s'est pris un gadin - sur le genou, vous l'aurez compris - qui lui a ouvert une belle plaie. Ni une ni deux il se remet debout, court à nouveau après la balle, et paf il glisse à nouveau - sur le même genou. Comme ça, s'il n'y avait pas encore assez de cailloux et de poussière dans la plaie, c'était réglé.

On n'a pas pensé à faire de photo de la blessure pleine de saletés le jour-même et c'est dommage, parce que ma collec' de photos gore aurait été plus complète. Je vous livre malgré tout les photos suivantes (vous verrez qu'après une nuit, tous les cailloux et saletés avaient été enlevés par l'action de l'argile), faites chaque matin après une nuit de cataplasme d'argile verte.

(Mode de préparation de l'argile sous les photos)

Jour 1
Jour 2
Jour 3
Jour 4
Jour 5
Jour 6
Jour 7
Jour 8
Jour 9, la plaie est entièrement refermée


Le samedi (J1) et le dimanche (J2), comme je l'avais sous la main, j'ai pu lui faire 3 applications d'argile par jour, plus 1 toute la nuit. Les jours suivants je ne pouvais pas intervenir à l'école alors il gardait son cataplasme toute la journée.

À partir du jour 9, je lui ai dit que si on continuait encore un peu, il n'aurait plus une trace de sa blessure, pas une seule cicatrice. Il m'a regardée, indigné... justement, il la voulait, la cicatrice !
Je ne sais pas si c'est pour épater les copains ou séduire les filles, mais le warrior n'allait quand même pas renoncer à ça.


Bon, passons aux choses pratiques.

Préparation de l'argile en usage externe :

Qu'elle soit en morceaux ou en poudre, déposer de l'argile dans un bol, et recouvrir d'eau. Laisser l'argile absorber l'eau sans mélanger (c'est très important : quand on mélange l'argile, elle devient "imperméable" : elle n'absorbe plus les saletés, les toxines, les déchets), et remettre un peu d'eau si nécessaire. On veut une argile souple, qui s'étale facilement, qui s'introduit facilement dans la blessure, mais qui ne coule pas partout non plus !

Ne jamais utiliser de cuillère en métal pour manipuler l'argile, elle serait alors contrariée dans sa charge magnétique : du bois ou du plastique seulement.

Laisser l'argile reposer au moins 10 minutes (ou jusqu'à ce qu'elle ait bien absorbé l'eau) - personnellement je la prépare la veille pour le lendemain, ou le matin pour le soir.

Ensuite, déposer l'argile sur une gaze ou un mouchoir en tissu, plaquer contre la blessure (argile directement sur/dans la blessure), et maintenir comme on peut avec du scotch dermatologique et un bande par exemple.

Lorsqu'on enlève le cataplasme, il arrive que l'argile reste collée à la blessure. Il ne faut surtout pas tirer, car on arracherait du coup la fine pellicule de tissus tout neufs qui se sont formés pendant l'application de l'argile. On peut essayer de tremper dans de l'eau pour diluer l'argile collée, mais ça ne marche pas toujours. Alors on enlève le plus gros (je gratte en surface avec mon ongle pour rendre la couche d'argile plus fine), et on laisse le reste : le nouveau cataplasme d'argile fera le travail ne vous inquiétez pas.

J'utilise l'argile pour soigner toutes les blessures depuis des années, et des plaies comme celle que je vous ai présentée, les mousses en ont eu à la pelle.
Mais une fois, je coupais des pommes de terre à la mandoline et j'y ai laissé un bout de chair de mon pouce... Ça saignait vraiment beaucoup, alors j'ai vite versé de l'argile en poudre dans un coquetier, et j'y ai trempé mon pouce, le temps de préparer une pâte (argile + eau) à mettre en cataplasme. La poudre d'argile a fait cesser l'hémorragie très rapidement, et ensuite, le cataplasme a fait cesser la douleur. D'ailleurs je sentais, quand la douleur revenait, qu'il fallait changer l'argile : elle était saturée.
La chair de mon pouce a repoussé en 5-6 jours, et mes empreintes digitales se sont également reformées.

Un autre usage de l'argile en externe, outre l'éventail infini des blessures, c'est le panaris. Ma mère en a eu un près de l'ongle d'un doigt que le médecin voulait inciser. Que nenni, je lui ai fait une jolie petite poupée autour du doigt, remplie d'argile, pendant 2-3 jours, et un matin, surprise : une belle cloque pleine d'une substance "comme du chocolat blanc" avait pointé son nez. L'infection était remontée en surface, attirée par l'argile (il n'y avait pourtant pas de plaie ouverte). Une avant-dernière application d'argile a eu raison de la bulle, a tout nettoyé en profondeur, et un dernier cataplasme a cicatrisé la plaie. Terminé, le panaris.

Vous comprendrez que j'ai toujours de l'argile en poudre dans mon placard, et que je ne voyage pas sans non plus.
Je n'ai pas abordé l'usage interne, on en reparlera plus tard.

Caroline

8 commentaires :

Anonyme a dit…

Merci pour ces informations. J'ai eu du mal avec les photos gores je suis une petite nature et je ne supporte pas la vue des plaies des autres (les miennes ne me font ni chaud ni froid!). Enfin merci, je ne savais pas que l'argile verte pouvait s'utiliser sur des plaies. J'ai encore tant de choses à apprendre.
Christine

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Christine,
Alors tu n'aimes pas mes photos de la vraie vie ? ;o)
Bonne journée !

Raphaël a dit…

Très bon article encore une fois
Je rajouerai "d'activer" l'argile en la laissant au soleil une fois l'eau ajoutée
Ca augmente son efficacité
Et si elle est utilisée en externe sur une plaie non ouverte on peut la réutiliser 5 à 6 fois en la reactivant entre chaque application
Bonne journée

Raphaël a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Raphaël a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci Raphaël, je ne savais pas !

Raphaël a dit…

Avec plaisir
Je conseille à mes patients la lecture de cette page sur l'argile
http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm
En usage externe par exemple pour detoxifier les organes il faut faire très attention à la durée d'application. Tester 10 minutes puis enlever le cataplasme et voir ce qui se passe. Mon papa avait des calculs biliaires et a fait un cataplasme toute la nuit. Les calculs ont explosé sous l'effet de l'argile et se sont transformés en poudre qui a bouché le choledoque etc... bilan: opération et ablation de la vésicule. Attention donc c'est très puissant. Par contre sur les plaies pas de souci
Belle journée à toi

Caroline Despetiteschoses a dit…

Raphaël, oh oui je sais que l'argile peut être très très puissante... Il faut y aller doucement au début, et suivre son ressenti, observer et en tirer les conclusions pour adapter la quantité.
Merci pour le lien, et merci pour ton feedback !