jeudi 1 mai 2014

Pizzas végétales crues


(photo : Takaya)


La pizza, chez nous, c'est un menu de fête !
Pour son anniversaire, Mathurin avait demandé des crackers de légumes, que voilà :

(photo : Takaya)


Mais on ne nourrit pas une famille de 4 personnes dont 3 morfales (ils se reconnaîtront) avec des crackers. Alors j'ai eu l'idée de ces petites pizzas, que j'ai fait en quantité, accompagnées d'une salade verte et de pommes de terre, ce qui est nettement moins festif mais bon.

Les pizzas ont eu un franc succès, et Eugénie a même boudé un peu en disant que "c'est pas juste", je n'en avais pas fait pour son anniversaire... C'est vrai, c'est totalement injuste je trouve, de ne pas maîtriser ainsi son inspiration culinaire en fonction du calendrier.

(photo : Takaya)


Bref. Voici la recette de ces petites merveilles qui ont embaumé la cuisine toute la journée pendant leur semi-déshydratation.

Ingrédients (4 personnes) :
  • 4 aubergines bien ventrues
  • 1 bouteille de passata (700ml)
  • 3 cuillères à soupe de graines de chia (ou de lin)
  • 1 gousse d'ail
  • de la poudre d'oignon
  • du poivre
  • des herbes de Provence
  • des olives noires

Réalisation :

Commencer par la sauce tomate : vider la passata dans le blender, ajouter les graines de chia, l'ail, la poudre d'oignon, le poivre et les herbes, et mixer pour bien homogénéiser.

Couper les aubergines dans le sens de la longueur, en tranches d'environ 7-8 mn d'épaisseur. Disposer ces tranches sur les grilles du déshydrateur.

Étaler dessus la sauce tomate (il y avait trop de sauce, je l'ai servie avec les pommes de terre).

Parsemer d'olives noires.

Mettre au déshydrateur sur 41 degrés C pendant 8 heures. J'avais préparé mes pizzas pour le dîner, c'était impeccable.

Avant de servir, j'ai fait un petit parmesan végétal en passant au robot une poignée de noix de cajou avec une petite gousse d'ail, et un peu de graines de chanvre.

Qui a dit que la pizza était de la junk food ?

Caroline

2 commentaires :

flipperine a dit…

mon mari qui aime la pizza serait ravi

Caroline Despetiteschoses a dit…

À tenter, alors !