vendredi 6 décembre 2013

Faut-il prendre des probiotiques ?

J'avais parlé de l'intestin et de toutes les misères que nous lui infligeons sans trop le savoir. Bon, une fois qu'on en a pris conscience, et qu'on décide de s'en occuper, que fait-on ?
La première chose à laquelle on pense dans notre société de consommation, c'est : je vais acheter et prendre des probiotiques. Ils rétabliront l'équilibre dans ma flore intestinale, et le tour sera joué.

(source Wikipedia)

Je l'ai longtemps cru. Je faisais confiance au discours des professionnels de la santé, des laboratoires, des industries de l'agro-alimentaire qui me disaient qu'en consommant telle petite boisson lactée qui renfermait x millions de bactéries "amies" j'allais avoir le ventre plat, ne plus jamais attraper de rhume etc etc.
J'ai même lu le livre de Danièle Festy "Nous avons tous besoin de probiotiques" qui me conseillait de prendre telle ou telle souche selon mon problème.

Du vent.
Ou plutôt non, pas du vent : de la propagande. Je n'y crois plus une seule seconde, et je dirais même que tout ça est un vaste complot destiné à nous faire consommer encore et toujours plus.

Consommer les produits issus des laboratoires et vendus en pharmacie d'une part, et consommer de manière générale d'autre part en soignant notre pauvre flore par des éléments ciblés qui lui permettent d'assimiler encore plus de ces toxiques qu'on vend au rayon "alimentaire".

Les probiotiques tels qu'on les trouve aujourd'hui sont élaborés pour répondre aux "besoins" actuels. Or quels sont nos besoins ? Ceux de digérer une pizza, de digérer du sucre raffiné, de digérer du gluten, des excitants, des produits industriels, des aliments trop cuits et dévitalisés, des légumes irradiés, des fruits pleins de pesticides, des viandes chargées d'hormones de synthèse... J'en passe.
Nos soit-disant "besoins" sont ceux de digérer notre alimentation non physiologique, et ce sont des "besoins" car nous n'avons aucunement l'intention de changer quoi que ce soit à nos habitudes de confort !
De surcroît, on nous maintient dans le système en nous apportant sur un plateau ces merveilleuses petites bactéries "amies" qui promettent de faire le boulot à notre place !

Mais ça ne résout pas le problème, ces fameux probiotiques, au contraire... ça l'entretient ! Car ainsi, on est incités à poursuivre nos habitudes délétères sans même les regarder en face, et la consommation de toxiques se poursuit, la couche de dépôt sur la muqueuse intestinale augmente, la perméabilité intestinale également, et l'acidité de l'organisme s'intensifie.

Les seuls probiotiques qu'on peut trouver chez moi sont ceux qui se manifestent naturellement dans les produits fermentés (que je fais fermenter moi-même comme les pickles et le kombucha), ou qui se trouvent dans les produits fermentés que j'achète bio (tamari, umeboshi, vinaigre de riz...).
Mais PAS dans des "compléments alimentaires" ou des produits industriels de grande surface qui n'ont de cesse de nous faire consommer toujours plus les toxiques qu'ils nous proposent au rayon d'à côté.
Un complot, j'vous dis...

Caroline

6 commentaires :

Jeluga a dit…

Bonjour Caroline,
Entièrement d'accord avec ton écrit! J'en ai pris sur conseil médical et je n'ai absolument rien ressenti de mieux...Depuis que j'ai très allégé le gluten et privilégié les légumes, je me sens beaucoup mieux! J'ai actuellement une blépharite, la 1ère de ma vie....ton traitement fonctionne très bien!
Merci pour le partage de ton expérience et infos. Bonne journée!

Caroline Despetiteschoses a dit…

Tu obtiens de bons résultats Jeluga on dirait ! Parce que ta blépharite, ce n'est rien d'autre qu'une crise de guérison : en limitant les toxiques, tu as donné plus d'énergie à ton corps qui commence à se nettoyer. Des toxines sont remises en circulation, pas encore éliminées, et chez toi ça se traduit par une blépharite.
Tu peux en plus essayer l'hydrolat de bleuet en compresses, j'ai fini par tester (en prévention de la récidive) et c'est vraiment efficace pour apaiser !
Mais surtout, va doucement dans ton changement alimentaire.
Enfin, pour ce qui est des probiotiques qui sont vendus dans le commerce, c'est même plus grave qu'inefficace : pernicieux...
Bonne journée !

Anonyme a dit…

Je suis avec attention tes recherches sur la santé des intestins (et donc la santé du corps entier) Merci de les partager.
Nicmo

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Nicmo,
C'est en fait passionnant, et la compréhension des phénomènes physiologiques m'aide beaucoup !

texmex a dit…

Bravo et bien dit

Caroline Despetiteschoses a dit…

Merci !