samedi 21 décembre 2013

Graines de possibles

Pour Noël, et si on faisait un peu différemment ?
Au lieu de se gaver de tous ces mets "traditionnels" qui impliquent souffrance et carnage.
Des fruits et des légumes, tout simplement...

Je viens de terminer le livre de Pierre Rabhi et Nicolas Hulot, Graines de possibles. J'ai souligné tellement de phrases, de paragraphes entiers, que je ne pourrais vous en faire part ici sans recopier tout le livre !



Mais c'est bientôt Noël, et je choisis quelques citations qui me parlent beaucoup en cette période de fêtes.

Pierre Rabhi : Tout le monde a les moyens de s'offrir du plaisir, mais la joie est une denrée rare, qui ne s'achète pas.

Nicolas Hulot : (citant Boris Cyrulnik) "Le jour où l'on comprendra qu'une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte pour les avoir enfermés dans des zoos et les avoir humiliés par nos rires."

Pierre Rabhi : Demandons-nous : que puis-je faire à ma petite mesure et le plus honnêtement possible pour changer les choses ?

Je vous souhaite un joyeux Noël, une bonne digestion et une bonne conscience !

Caroline

4 commentaires :

Anonyme a dit…

Merci Caroline pour ce lien vers ces écrits, j'adore ces deux personnes que sont Pierre Rabhi et Nicolas Hulot. Pour ce Noël j'ai d'ailleurs demandé plusieurs livres de Rabhi... Grosse difficulté en cette période de fête: se confronter à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne pensent pas comme nous... Comment vis tu cela? À bientôt et bonnes fêtes, Taia

Caroline Despetiteschoses a dit…

Bonjour Taia,
Eh bien cette année mes parents sont déjà venus et repartis, nous avons déjà fêté Noël pour la partie cadeaux, et rien fait de spécial pour le repas (OUF). Notre repas de Noël le 25 sera pour nous 4, forcément végétalien (et cru je crois bien). Et je t'avoue que j'aurais du mal à revoir du foie gras sur la table, même s'il faut "respecter les choix des autres"...
Je suis en train de lire "la révolution végétarienne" de Thomas Lepeltier, tu l'as lu ?
Bonnes fêtes à toi aussi !

Anonyme a dit…

Non je ne l'ai pas lu, je le garde en tête pour une prochaine lecture. J'essaie de trouver le juste milieu entre mes convictions et mes choix personnels et la vision de mon mari (plus nuancée) pour éviter les conflits entre nous. Hier par exemple nous étions à deux doigts de nous disputer car il voulait trouver un cadeau pour sa sœur et ma mère alors que j'avais déjà des cadeaux fait mains pour elles (pourquoi en rajouter, un cadeau n'est il pas suffisant?). C'était très dur pour moi mais j'essaie de garder à l'esprit que même si je suis anti consommation, cela part d'une bonne intention de son côté et que je ne veux pas lui donner l'impression d'être "austère"... Tu vois ce que je veux dire? Qu'en penses tu?

Caroline Despetiteschoses a dit…

J'en pense la même chose que toi... Beaucoup de personnes estiment qu'un cadeau fait maison ne "vaut" pas assez, et y ajoutent un cadeau acheté, de peur de passer pour des pingres (un cadeau fait main coûte généralement moins cher qu'un objet acheté, car on occulte toute la partie "j'ai passé du temps pour le faire", ça ne vaut pas dans notre société de consommation).
Et je comprends ce que tu veux dire à propos de l'impression d'austérité que l'on peut donner. Moi j'ai souvent l'impression de passer pour une rabat-joie quand je dis que je déteste faire du shopping, m'acheter des vêtements etc !
Noël n'est pas une période très facile dans notre société quand on ne pense pas comme tout le monde...