mercredi 4 septembre 2013

Salade verte lacto fermentée


Des pickles de salade verte ? Quelle drôle d'idée ! Et pourtant c'est très bon, ça croque et c'est original !

Commençons par laver une salade entière (laitue, romaine, scarole, frisée...). Inutile de l'essorer, enlever le surplus d'eau dans une passoire est suffisant.

Ensuite, on déchire les feuilles en morceaux de la taille qu'on veut, et on en place un peu au fond d'un grand bocal. On sale un peu la surface. On remet une couche de feuilles de salade, on sale, on remet de la salade, on sale, etc. Jusqu'à épuisement du stock (du stock de salade hein, pas du stock de sel). Vous pouvez également, mais c'est facultatif, ajouter des herbes fraîches, des épices (j'ai mis plein de persil plat et des grains de poivre entiers).

Il faut bien tasser : mon bocal est assez large pour que j'y mette le poing, sinon utilisez un pilon par exemple.

Placez un poids sur les feuilles de salade : par exemple un verre plein d'eau. On voit sur la photo ci-dessous que j'avais recouvert la surface avec du plastique alimentaire. Cela s'est avéré totalement inutile - en fait.
Mais vous pouvez voir le verre d'eau qui fait office de poids.
Ah oui, on ferme le bocal.

Pour info : mon bocal a une contenance
de 1,4 litre, et j'y ai mis une laitue entière.

La lacto fermentation est anaérobique : elle doit se dérouler à l'abri de l'oxygène. Pour cela, on utlise généralement de l'eau pour immerger les légumes. Mais la salade est elle-même pleine d'eau, et le sel qu'on a ajouté va lui permettre de rendre cette eau en quelques heures. Si au bout de 3-4 heures la salade n'est pas recouverte totalement d'eau, ajoutez-en.
Laissons notre salade commencer sa fermentation, sans y toucher, à température ambiante.


Au fil des jours, l'eau devient plus sombre, c'est normal. La salade se tasse, c'est également normal.
De temps en temps, ouvrez le bocal, et sentez : une odeur de salade fraîche se transforme peu à peu en odeur fermentée, odeur de pickles. Pour savoir si c'est prêt, goutez : les feuilles ne doivent plus avoir de goût salé. Cela prend chez nous environ une semaine (il fait chaud, cela prendra plus longtemps lorsque la température aura baissé).


Essayez, c'est marrant, et c'est vraiment bon !

Caroline

2 commentaires :

Élisabeth Brouard a dit…

Génial! Je savais que pleins de légumes se «lactofermentaient» mais pas la salade. Alors je n'aurai plus peur d'en semer des tonnes dans mon potager! Merci pour cette belle idée!

Caroline Despetiteschoses a dit…

Quelle chance d'avoir des salades à cueillir !
En tout cas, j'ai vu sur ton blog que tu t'es débarrassée des douleurs de la fibromyalgie en réformant ton alimentation et en mangeant cru, bravo ! Une preuve de plus que notre alimentation peut beaucoup : l'épigénétique plus fort que la génétique !